SociétéVal d'OiseCergy-PontoiseOsnyPontoiseTransports

Non au Fret, les esprits s’échauffent

Par Jean-Christophe Le Blévec • 28 mai 2015 à 17:00 • 4 commentaires

Non au Fret, les esprits s’échauffent

Partagez !

Ça se passe ici

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Le Blévec

Journaliste web, co-fondateur du site actu95.net.

Le 18 mai dernier, le Dôme de Pontoise faisait salle comble. Et pour cause, une réunion publique était organisée par SNCF Réseau (ex- RFF) pour débattre de la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors. Mais le débat va plus loin avec l’intensification du fret ferroviaire jusqu’à Saint-Lazare.

 

 

SNCF Réseau s’est retrouvé confronté, ce 18 mai à plusieurs centaines de riverains et d’élus venus, s’opposer ouvertement au projet de fret ferroviaire. Ce dernier concerne directement la vie de milliers de Valdoisiens. Parmi les maires présents, Jean-Michel Levesque d’Osny et Philippe Houillon. Après avoir écouté l’exposé de la SNCF, le député maire de Pontoise a pris la parole. Il estime que la société s’est mise dans une situation bien compliquée. « Reprendre maison par maison l’ensemble de la ligne » semble être un travail titanesque (Ndlr : une étude va être faite habitation par habitation).

Selon l’avocat de formation, « Ce qui est moderne est simple »; ce qui n’est pas le cas actuellement. Il souligne que dans leur étude, l’entreprise a oublié les élections régionales qui se profilent à la fin de l’année. Philippe Houillon a annoncé qu’avec l’ensemble des maires concernés, ils ont fondé un collectif qui entend demander aux candidats de prendre position sur ce projet. De plus, ils ne manqueront pas de « saisir un ou plusieurs avocats sur le parcours. » Une décision acclamée par les quelques 600 personnes présentes dans la salle.

L’alerte est lancée

Du côté des associations, les décisions des élus sont une première victoire. Depuis deux ans, le collectif Alerte et Riposte Fret se bat contre ce projet d’intensification du fret. Guylaine Chironnier, qui est la présidente du collectif, explique que les trains de fret transporteront, pour certains, des produits dangereux. Et elle se rappelle de l’accident à Drancy. Le 23 décembre 2013, un wagon transportant du combustible nucléaire usagé en direction de l’usine de retraitement d’Areva à la Hague (Manche) avait déraillé à la gare de triage. Heureusement, il ne s’était pas renversé et n’avait pas provoqué de fuite radioactive. De plus, les membres des associations s’inquiètent pour leurs maisons. Elles perdront 30% de leur valeur. Guylaine Chironnier est désolée de constater que « l’intérêt national d’économie va peut-être primer sur la qualité de vie des habitants et de l’environnement. » Elle ajoute que « cette ligne Serqueux-Gisors ne va pas vraiment être utilisée selon le MEDEF ».

 

Et après Gisors…

La rénovation et la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors coûtera près de 400 millions d’euros. Mais SNCF Réseau n’a pas parlé de rénover la ligne entre Gisors et Saint-Lazare. La voie actuelle a pourtant beaucoup de problèmes : vétusté, actes de malveillance, retards répétés… La ligne a -certes- supporté du fret, mais il s’est arrêté en 1988, et à l’époque les trains mesuraient 450m et ils roulaient à une vitesse réduite.

 

Prochaine étape à suivre : Une enquête publique du 15 septembre au 15 octobre 2015.

 

 

4 commentaires


4 réponses à “Non au Fret, les esprits s’échauffent”

  1. Geroge dit :

    nous avons acheté une petite maison à 200m de la voie ferré. on n’entend pas le son du train, mais la maison vibre. Heureusement, il n’y a pas de trafic la nuit. Avec le fret, il y en aura. et outre la dépréciation de la maison, plus de trafic = plus de nuisance. renseignez vous également sur le risque pour les chauves-souris (espèce protégée, et les troglodytes proches de la voie). Un train de fret engendre beaucoup plus de nuissance (bruit, vibration du sol, déplacement de masse d’air) qu’un train de voyageur.

  2. Vert de rage dit :

    Logique pour vos fenêtres même si encore une fois la voie ferrée était présente bien avant votre installation et que vous êtes bien moins gênés pour les riverains lorsque vous empruntez l’autoroute A15
    Il faudra m’expliquer votre contradiction avec les bus qui vont dans cette même logique de reporter toujours plus de trafic sur la route. Je pollue puisque de toute manière notre gouvernement prend des mesures anti écologique . Ils sont con je suis con et égoïste.

  3. Vert de rage dit :

    Peut être que les riverains du réseau ferré vont nous expliquer qu’ils ont achetés leur maison bien avant la construction de cette ligne historique, qu’il faut mieux laisser rouler des milliers de poids lourds sur nos routes payes par nos impôts, que ces mêmes camion chargés y compris de produits chimiques se retrouvent statistiquement plus souvent au fosse ou dans des accidents de la route impliquant les conducteurs qu’ils sont, qu’il faut bien sauver la planète du réchauffement climatique mais que la banquise ne fond pas devant chez eux, bref que nous vivons dans un monde égoïste résiste!

    • CAPPA dit :

      Et oui, on a envie de pouvoir continuer à ouvrir nos fenêtre et surtout à dormir la nuit ! C’est trop demandé ???
      Sachez tout de même que l’argument écologique est complètement foireux puisque la libéralisation du transport par bus va bientôt être adoptée.
      Alors, il faudrait savoir : les camions non mais les bus oui ???
      Foutaises !

Laisser un commentaire

Le Fil Actu