SociétéVal d'OiseFaits divers

Découverte historique à Cormeilles-en-Parisis

Par Jean-Christophe Le Blévec • 22 mai 2015 à 17:00 • Un commentaire

Découverte historique à Cormeilles-en-Parisis

Partagez !

Ça se passe ici

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Le Blévec

Journaliste web, co-fondateur du site actu95.net.

De décembre 2014 à février 2015, le service départemental d’archéologie du Val d’Oise et l’Inrap (institut national de recherche en archéologie préventive) ont mené une fouille à Cormeilles-en-Parisis. Ils ont ainsi pu faire une découverte historique sur le territoire, une nécropole néolithique, composée de sept tombes.

 

Une extension de travaux était prévue entre la ZAC d’activités des Bois Rochefort et le lieu d’habitation. Conformément au dispositif mis en place par la loi du 17 janvier 2001 sur l’archéologie préventive, des fouilles ont été effectuées avant d’autoriser la construction. La loi de 2001 a par ailleurs fondé l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, l’Inrap. Les archéologues de cet institut et du département avaient des suspicions de trouvailles sur cette zone. En effet, ils avaient déjà découvert à une centaine de mètres du site, des habitations et une structure à combustion datant de l’époque néolithique.

 

Archéologie rime avec Parisis

Les fouilles se déroulèrent en deux temps. En 2013, des sondages exploratoires ont livrés trois sépultures. A l’issue de cette découverte, une fouille a été engagée en 2015, et quatre sépultures supplémentaires ont été mises au jour. Ces sépultures abritent les plus anciens habitants du Val d’Oise, car les ossements datent de 5 000 avant Jésus-Christ. Romana Blaser, responsable d’opération sur le chantier pour l’Inrap, se réjouit de cette découverte inédite pour le département, qui n’avait, jusqu’à lors, pas de squelettes aussi anciens.

 

L’Histoire se précise

En Île-de-France, la découverte de ces corps ne sont pas très fréquentes. D’un point de vue scientifique, ces sépultures vont engendrer des avancées sur notre façon de comprendre comment vivaient nos ancêtres, comment ils inhumaient leurs morts, notamment. Désormais, le fruit des fouilles est a l’étude dans différents laboratoires de France. Les sédiments qui enrobaient les ossements, sont analysés pour voir si il y avait des coffrages, comme des cercueils. Certains sujets étaient parés de bijoux en coquillages. Une étude est également menée pour en comprendre la signification. Enfin, les ossements eux-mêmes sont analysés. Jean-Gabriel Pariat, archéo-antropologue néolithicien au service départemental d’archéologie du Val d’Oise explique avoir identifié des pathologies qui laissent à penser que les personnes n’étaient pas en très bonne santé. Un chercheur du Museum national d’histoire naturelle va tenter de poser un diagnostic sur la maladie qui a été potentiellement identifiée.

 

 

Un commentaire


Une réponse à “Découverte historique à Cormeilles-en-Parisis”

  1. […] Mai – Un cimetière à Cormeilles : http://www.actu95.net/2015/05/22/decouverte-historique-a-cormeilles-en-parisis/ […]

Laisser un commentaire

Le Fil Actu